Comme chaque début de semaine, je vous propose de retrouver l’ensemble de mes actualités de la semaine dernière via ce résumé en ligne.

Mais avant cela, j’aimerais profiter de ce temps de partage pour souhaiter à tous les collégiens et lycéens un bon retour en classe. Ancien professeur, je sais à quel point cette période n’est pas facile pour nos jeunes et je tiens à saluer, à nouveau, ici leur engagement pour qu’ensemble nous sortions au plus vite de cette crise sanitaire.

Le début de la semaine a commencé en circonscription :

  • Rassemblement en hommage à Stéphanie, policière lâchement assassinée à Rambouillet. Une minute de silence emplie d’émotion a été organisée au commissariat de Clichy-sous-Bois / Montfermeil aux côtés du commissaire et ses équipes ainsi que les maires Olivier Klein , Xavier Lemoine et les élus.
  • Rendez-vous avec Pierre-Yves Martin, maire de Livry-Gargan, dans le cadre d’échanges réguliers pour faire le point sur différents sujets locaux
  • Rendez-vous téléphoniques et physiques à la permanence pour répondre aux sollicitations des habitants

Pour rappel, mes équipes et moi-même nous tenons à votre disposition pour vous recevoir sur rendez-vous uniquement en raison du protocole sanitaire en vigueur. N’hésitez à nous contacter: par mail permanence.stephaneteste@gmail.com ou par téléphone 01 41 54 69 48.

Mercredi, soucieux d’accompagner l’accélération de la vaccination dans notre département, je me suis rendu au centre de vaccination de Livry-Gargan qui a été déménagé au Gymnase Jacob. Un centre plus grand pour accueillir au mieux la population. Les équipes sur place peuvent réaliser jusqu’à 5 000 vaccinations.

Aux côtés du maire Pierre-Yves Martin, nous avons ainsi pu échanger avec les soignants mais aussi les habitants venus se faire vacciner : interrogations quant aux vaccins, démarche pour prendre un rendez-vous … aucun sujet n’a été oublié.

Encore bravo et merci à l’ensemble du personnel sur place pour leur engagement et leur mobilisation. Un bel exemple de parfaite coordination des personnels de santé, de l’association ASPRO LG , des services de la Mairie, et des associations locales.

Jeudi, j’ai participé à différentes réunions :

  • Réunion de l’instance nationale du supportisme avec le ministère des sports. Il est déjà à noter qu’à partir du 3 mai, nous franchissons une nouvelle étape vers une pratique sportive normale : fin des limitations de distance et retour du sport scolaire et périscolaire en équipements sportifs intérieurs (pour tous les mineurs le 19 mai)
  • Echange avec Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, pour préparer les semaines à venir : reprise, festivals, expérimentations, soutien aux intermittents, aux auteurs, enseignements artistiques, etc.

La fin de la semaine a été marquée par l’annonce du calendrier de desserrement des mesures sanitaire par le Président de la République.

Un déconfinement progressif en 4 étapes :

  • Le 3 mai, fin des attestations et des restrictions de déplacement
  • Le 19 mai, couvre-feu repoussé à 21h et réouverture des commerces, des terrasses et des musées, salles de cinémas et théâtres avec des jauges limitées
  • Le 9 juin, couvre-feu à 23h et ouverture des cafés, restaurants et salles de sport
  • Le 30 juin, fin du couvre-feu

Les mesures seront nationales, mais nous pourrons actionner des « freins d’urgence » sanitaires dans les territoires où le virus circulerait trop. Trois critères pour déclencher ces freins dans une métropole/un département :

  • taux d’incidence supérieur à 400
  • augmentation très brutale de ce taux
  • menace de saturation des services de réanimation

Ce calendrier est un projet qui fera l’objet, à partir de lundi, d’une grande phase de concertation avec les parlementaires, avec l’ensemble des partenaires sociaux et des professionnels et avec les élus des territoires. A l’issue, le plan sera présenté en détail par le Premier ministre la semaine du 10 mai.

Sur le pass sanitaire

  • Il ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas, ou pour aller chez des amis.
  • Néanmoins, dans des lieux où se brassent les foules, comme les stades, festivals, foires ou expositions, il serait absurde de ne pas l’utiliser. Comme il en va de nos libertés publiques, nous, les parlementaires, nous nous saisirons de la question.

Sur la production de vaccins :

  • Nous sommes en train de devenir, nous, Européens, le continent leader de la production de vaccins. Nous allons produire 250 millions de doses sur notre sol cette année. Nous en avons d’ores et déjà commandé 2,5 milliards pour cette année.
  • Nous en produirons plus de 2 milliards sur 2022-2023 pour faire les éventuels rappels de vaccination mais aussi aider tous nos partenaires à vacciner leurs populations.

Sur la vaccination:

  • Nous allons encore optimiser le fonctionnement des 1700 centres de vaccination et continuer à prioriser par âge car c’est le plus efficace.
  • La vaccination des plus vulnérables fait baisser la pression sur les services hospitaliers.
  • Nous ouvrirons à compter du 1er mai la vaccination à tous les plus de 18 ans qui ont une surcharge pondérale sérieuse (indice de masse corporelle supérieur à 30), soit 2,3 millions de Français concernés.

Sur le soutien économique : Le dispositif d’activité partielle sera maintenu à l’identique en mai et en juin. En mai, pour ceux qui commencent à rouvrir, il y aura les mêmes aides économiques qu’en avril. A partir du 1er juin, l’accompagnement se fera au prorata de la reprise d’activité. On aura une réponse adaptée par secteur.