Comme chaque début de semaine, je vous propose de retrouver l’ensemble de mes actualités de la semaine dernière via ce résumé en ligne : travaux et réunion en commission à l’Assemblée nationale, débat et vote en hémicycle l’Assemblée nationale, échanges à ma permanence parlementaires avec les habitants de nos villes, rencontre sportif, accueil de ministre dans nos villes, etc.

Lundi, j’étais présent toute la matinée à ma permanence parlementaire de Livry-Gargan. L’occasion d’échanger avec des habitants des villes de notre circonscription sur différents sujets, aussi bien locaux que nationaux. Pour rappel, mes équipes et moi-même nous tenons à votre disposition pour vous recevoir. N’hésitez à nous contacter: par mail permanence.stephaneteste@gmail.com ou par téléphone 01 41 54 69 48.

L’après-midi, je me suis rendu à l’Assemblée nationale, pour y assister au lancement fait par mon collègue député Patrice Anato du dispositif Le Grand Numérique (LGN), un outil au service de l’inclusion, de l’insertion et de la création d’emplois. Également, un levier de développement durable et économique de la Seine-Saint-Denis à travers l’entreprenariat d’innovation technologique et digitale. Plus de 100 acteurs ont rejoint ce dispositif : organismes de formation, acteurs institutionnels publics et privés, sociétés privées, associations, élus et collectivités locales.

En fin de journée, j’ai participé, en présence de la ministre de la ville Nadia Hai, au débat sur le thème « Évaluation du plan gouvernemental : un État plus fort en Seine- Saint-Denis »; L’occasion de revenir ensemble sur les 23 mesures alors annoncés par Edouard Philippe et aujourd’hui déployées (par exemple : le recrutement de greffier, l’augmentation du nombre de forces de l’ordre, la mise en place de la prime de fidélisation)

Mardi, mercredi, et jeudi, au-delà de différents rendez-vous et réunions de travail, ces jours ont été marqués par deux temps forts :  

  • Hommage à Valéry Giscard D’Estaing. L’ancien président de la République, inhumé en décembre 2020 en Loir-et-Cher a été honoré ce mercredi par l’Assemblée nationale, où il a été élu député à 11 reprises de 1956 à 2002. Après un discours du Président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, une plaque à son nom a été posée au-dessus de son ancien siège.
  • Vote de l’allongement du droit à l’oubli. Promesse de campagne, nous l’avons honoré jeudi dernier grâce à un accord trouvé entre députés et sénateurs à l’issue de la commission mixte paritaire qui se tenait sur la proposition de loi de ma collègue  députée  Patricia  Lemoine. Cette proposition de loi présente une mesure  de  justice  envers  toutes  les  personnes souffrant  de  pathologies les  empêchant  de  mener  à  bien  leurs  projets,  faute  de  crédit immobilier. Nous, les  députés  de  la  majorité, n’avons  cessé  d’être  force  de  proposition  pour  trouver  un compromis à la hauteur des attentes soulevées par ce texte. Il en ressort un texte équilibré, porteur d’avancées majeures.

L’abaissement du droit à l’oubli de 10 à 5 ans pour les malades de cancer et d’hépatite C.

Le droit à l’oubli permet aujourd’hui aux anciens malades de cancer de ne plus avoir à déclarer leur cancer à leur assureur dix ans après la fin de leur protocole thérapeutique pour les adultes, et cinq ans après pour les malades diagnostiqués jusqu’à leurs 21 ans. Combiné à la possibilité de résilier l’assurance emprunteur à tout moment, l’abaissement du droit à l’oubli de 10 à 5 ans permettra aux anciens malades du cancer et d’hépatite C un accès  effectif  au  crédit  immobilier,  étape  souvent  cruciale  pour  la  reconstruction personnelle des malades en rémission

La possibilité de résilier son contrat d’assurance emprunteur à tout moment

Grâce à la persévérance des députés de la majorité, et malgré les réticences des Sénateurs et du lobby bancaire, la possibilité de changer à tout moment d’assurance emprunteur figure dans le texte adopté en Commission. Cette nouvelle étape majeure dans la libéralisation du marché de  l’assurance  emprunteur favorisera  une  concurrence  plus  effective entre  acteurs traditionnels et alternatifs, et jouera à la baisse sur les tarifs. Dans la droite ligne de l’action menée par la majorité présidentielle depuis 4 ans, cette mesure rendra du pouvoir d’achat aux Français, sans que cela ne coûte un seul centime à l’État.

Dans le même temps, la proposition de loi renforce l’information du consommateur sur ses droits, alourdissement des sanctions pour les banques et assurances qui ne jouent pas le jeu, et rend plus transparent le processus de résiliation de l’assurance emprunteur, qui ressemble aujourd’hui à un parcours du combattant.

La suppression du questionnaire de santé pour les prêts immobiliers jusqu’à 200 000 euros

À  l’issue  d’un  travail  de  longue  haleine,  mené  en  bonne  intelligence  avec  nos  collègues Sénateurs, nous sommes parvenus à un compromis sur la suppression des questionnaires de  santé,  qui  permet  une  avancée  historique  pour  les  personnes  ayant  souffert  d’une pathologie de santé ou qui doivent encore y faire face, sans remettre en question le modèle assurantiel  tel  qu’il  existe  aujourd’hui.  Ainsi  pour  les  prêts  immobiliers  de  moins  de  200 000 euros, il ne sera plus nécessaire de remplir un questionnaire de santé. La majorité présidentielle est particulièrement fière du travail mené sur cette proposition de loi. Ce texte est la preuve que l’initiative parlementaire, le travail en bonne intelligence entre  les  deux  chambres,  et  la  volonté  politique  peuvent  faire  avancer  les  choses  très concrètement.   

Jeudi soir, de retour en circonscription, j’ai assisté à l’Orangerie, à Clichy-sous-Bois, à la projection du film « Les promesses » . Tourné dans la ville en partie, ce film met en avant le rôle d’un maire et de son chef de cabinet à travers le problème d’une copropriété dégradée . Le film traite de la banlieue à travers un prisme différent de celui pris habituellement au travers des relations jeunes / la police. Pour une fois il s’agit de parler de la détresse des habitants.

La projection a été suivi d’un moment d’échange passionnant. Bravo à toute l’équipe.

Le vendredi a été consacré à divers rendez-vous et suivis de dossiers à ma permanence de Livry-Gargan.

Samedi, j’ai accueilli la ministre en charge de la jeunesse, Sarah El Hairy venue échanger avec des acteurs associatifs de notre département, puis venue partager un temps militant avec nous.