Comme chaque lundi, je vous propose de retrouver l’ensemble de mes travaux et actualités de la semaine dernière via ce résumé en ligne : vote et débats dans l’hémicycle, commission culture et éducation, réunion de travail avec les membres du gouvernement, échanges avec des habitants des villes de ma circonscription, commémorations, etc.

Lundi,  avant de me rendre à l’Assemblée Nationale, je suis allé aux Ateliers Médicis, nouveau modèle d’institution culturelle d’ambition métropolitaine et nationale, situés à Clichy-sous-Bois et Montfermeil. Un plaisir d’y être accueilli par Cathy Bouvard et Renan Benyamina, qui dirigent cette institution. Nous avons discuté du déploiement progressif de leur futur grand équipement, horizon 2025, qui concordera avec l’arrivée de la ligne 16 du métro du Grand Paris.

L’objectif est de faire de cette institution un véritable poumon culturel pour le 93. De nombreux  projets y sont portés ainsi que des collaborations avec des prestigieuses écoles d’arts en vue de former des jeunes du territoire à un domaine auquel ils se prédestinent.

Les Ateliers Médicis accueillent en résidence des artistes de toutes les disciplines. Arquitectura Expandida, Casey, Bintou Dembelé, Alice Diop, Eva Doumbia, Malte Martin, Julien Revenu, Marianne Rubinstein, Mathieu Simonet, Frank Smith, Ladj Ly, Feda Wardak notamment, ont été associés ou sont en résidence aux Ateliers Médicis.

Un grand bravo aux équipes dynamiques et motivées!

Mardi, j’étais présent à l’Assemblée nationale pour différentes réunions et travaux de groupe :

  • Réunion téléphonique avec les représentants de l’Association Nationale des Etudiants en STAPS
  • Réunion de groupe des députés de la majorité présidentielle
  • Commission interne Culture et Education
  • Séance de Questions au Gouvernement
  • Vote solennel portant sur l’inscription dans l’article 1er de la Constitution de la « garantie » de la préservation de l’environnement. Pour rappel, à la suite des travaux menés par la Convention Citoyenne pour le Climat, le Gouvernement a rappelé son souhait de continuer à œuvrer pour faire de la France le premier pays européen à inscrire l’action en faveur de l’environnement dans sa constitution. Ainsi, le Gouvernement porte cette révision constitutionnelle afin de :
    • réhausser la protection de l’environnement dans les principes constitutionnels qui guident la République
    • donner une valeur symbolique forte à ce principe comme l’ont souhaité les membres de la Convention citoyenne
    • marquer la volonté de toute la Nation de placer l’action contre le dérèglement climatique au centre de son action
    • instaurer un principe d’action des pouvoirs publics en faveur de l’environnement
    • consacrer la responsabilité publique : en promouvant la protection de l’environnement au statut de garantie constitutionnelle, une quasi-obligation de résultat pourrait être créée pour les pouvoirs publics

Conformément aux engagements du président de la République, cette avancée doit encore être approuvée par les Français à l’occasion d’un référendum

Mercredi et jeudi, les travaux se sont poursuivis à l’Assemblée nationale et notamment en commission Culture et Education sur l’examen de la proposition de loi visant à l’accompagnement des enfants porteurs de pathologie chronique ou de cancer dont l’objet est notamment de :

  • permettre aux parents de prendre un congé sur le modèle du droit à des congés pour l’annonce de la survenue d’un handicap
  • au-delà de la mise en place d’un projet d’accueil individualisé (PAI), renforcer les dispositions permettant le retour à l’école des enfants porteurs d’une maladie chronique ou de cancer

En séance nous avons commencé puis poursuivi l’examen de la loi visant à démocratiser le sport.

Vendredi  nous avons commémoré les 59 ans des accords d’Evian. Ils ordonnaient le cessez-le-feu, et ainsi, la fin de la guerre d’Algérie.

A cette occasion, j’ai déposé une gerbe à Livry-Gargan avec Pierre-Yves Martin et à Montfermeil. Ces accords du 19 mars 1962 constituent un événement historique dans notre histoire commune des deux rives de la Méditerranée.

Commémorer est un engagement pour notre cohésion nationale.

J’ai ensuite regagné l’Assemblée nationale pour y suivre les débats et le vote de la loi portant sur la démocratisation du Sport qui a été adoptée en 1ère lecture. Heureux d’y avoir porté plusieurs amendements, notamment sur la parité dans les instances dirigeantes et l’accès organisé aux infrastructures hors temps scolaire et leur accessibilité. Cette loi va permettre le développement de la pratique sportive pour tous.