Comme chaque lundi, je vous propose de retrouver l’ensemble de mes travaux et actualités de la semaine dernière : commission culture et éducation, commémoration en circonscription, échanges avec des habitants des villes de ma circonscription, séances en hémicycle, réunion de travail sur le volet éducation du projet loi confortant les principes républicains, etc.

Lundi matin j’étais présent à ma permanence parlementaire située à Livry-Gargan. J’y ai notamment rencontré des parents d’élèves du collège de Vaujours.

L’après-midi, j’ai regagné l’Assemblée Nationale où étaient présentes sur le banc des ministres mesdames Roselyne Bachelot et Roxana Maracineanu sur les sujets suivants :

  • Seconde lecture du projet de loi relatif au retour de biens culturels au Bénin et au Sénégal
  • Projet de loi voté à l’unanimité pour assurer la conformité de notre droit interne aux principes du code mondial antidopage et renforcer l’efficacité de la lutte contre le dopage

Mardi a été une journée placée sous le signe du télétravail :

  • Réunion de groupe des députés de la majorité présidentielle
  • Commission interne
  • Commission Culture et Education dont je suis le co-président et lors de laquelle nous avons auditionné le président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) ainsi que le président de la Haute Autorité́  sur les sujets de la diffusion des œuvres et de la protection des droits sur internet (Hadopi) ainsi que sur le projet de fusion des deux autorités
  • Echanges, en visioconférence également, avec la directrice de l’hôpital de Montfermeil pour évoquer les projets de reconstruction

Mercredi, la journée a commencé par une réunion de travail en commission, en visioconférence,  autour du sujet du harcèlement scolaire : nous avons assisté à la présentation par Erwan Balanant, député, de son rapport relatif au harcèlement scolaire, remis le 13 octobre 2020 au Gouvernement.

Je me suis ensuite rendu à la mairie du Ville du Raincy pour assister à l’hommage national que le pays rendait au président Giscard d’Estaing, auprès du maire et des élus.

J’assistais ensuite en visioconférence à une réunion de travail organisée autour de la ministre du logement, Emmanuelle Wargon.

Enfin, la journée s’est terminée par une réunion d’autour du ministre Jean-Michel Blanquer pour évoquer le volet éducation du projet de loi confortant les principes républicains.

Jeudi, j’étais présent en réunion de groupe des députés de la majorité  avec la ministre Elisabeth Borne afin d’échanger autour des mesures de soutien pour les jeunes, véritable priorité dans le cadre de France Relance.

En effet, pour aider les 750 000 jeunes arrivés sur le marché du travail en septembre 2020 mais aussi ceux qui sont aujourd’hui sans activité ou formation, le Gouvernement mobilise un budget de 6,7 milliards d’euros, soit un triplement des moyens consacrés aux jeunes.

Le plan 1 jeune 1 solution, lancé le 23 juillet 2020, vise à offrir une solution à chaque jeune. Il mobilise un ensemble de leviers pour répondre à toutes les situations : aides à l’embauche, formations, accompagnements, aides financières aux jeunes en difficulté, etc. Retrouvez l’ensemble des informations sur ce plan sur le site dédié : Toutes les solutions pour l’avenir des jeunes (1jeune1solution.gouv.fr). L’objectif est de ne laisser personne sur le bord de la route.

L’après-midi j’ai assisté à la visioconférence organisée par la Société du Grand Paris sur le sujet  de la ligne 16.

Vendredi, j’étais présent à ma permanence parlementaire où j’ai reçu des habitants des villes de ma circonscription pour échanger sur leurs problématiques du quotidien mais également pour revenir avec eux sur les actualités nationales.

J’ai également reçu les représentants d’Actions Quartiers. Il s’agit d’un projet lancé par La République en Marche : leur objectif est d’aller chercher celles et ceux qui se sentent éloignés de la politique pour leur redonner confiance dans leur capacité à agir et à faire changer les choses. Bravo pour leur énergie et leur détermination !

Pour rappel : afin de respecter les règles sanitaires en vigueur dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19, je suis contraint de limiter les rendez-vous à ma permanence parlementaire. En revanche, toujours soucieux d’être à votre écoute, je vous invite à ne pas hésiter à me contacter par mail à l’adresse suivante  permanence.stephaneteste@gmail.com ou par téléphone 01 41 54 69 48. Mon équipe et moi-même ne manquerons pas de vous répondre et organiser si besoin un rendez-vous téléphonique plus approfondi. Par ailleurs l’accueil téléphonique reste maintenu.