Plus que quelques jours avant la rentrée des classes ! Ce moment, symboliquement fort, pour les enfants comme pour les parents, va être cette année un peu particulier car il sera évidemment très marqué par l’épidémie de la Covid-19. Nous l’aurons tous compris : l’objectif de cette rentrée 2020 est d’accueillir tous les élèves dans un cadre serein, propice aux apprentissages et à la reprise de la vie collective. Afin de garantir la protection des élèves et des personnels, la rentrée doit être assurée dans le respect des règles sanitaires dans les écoles et les établissements scolaires. Pour vous permettre de préparer au mieux cette rentrée, voici dans cet article les éléments présentés cette semaine par le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer.

  • Port du masque :

Il sera obligatoire pour tous à partir du collège, en toutes circonstances. Les professeurs de maternelle, qui en étaient dispensés jusqu’ici, devront le porter.

  • Evaluations renforcées 

Les évaluations seront renforcées pour contrôler en début d’année les acquis des élèves. A partir du 14 septembre, les élèves seront testés principalement en français et en mathématiques, dans les classes dites charnières (CP et CE1, 6ème et Seconde). Dans les autres niveaux de scolarité, des « outils de positionnement » seront mis à disposition des enseignants. Point particulier pour les élèves qui feront leur rentrée en 6ème : ils passeront un test de lecture à haute voix d’une minute. Ce test permettra d’identifier dès le début d’année les besoins et difficultés de chaque enfant.

  • Droit au soutien scolaire au collège

Tous les parents de collégiens peuvent demander à bénéficier du dispositif « devoirs faits ». Ce soutien scolaire gratuit, dispensé par des enseignants pour les élèves de la 6ème à la 3ème, existait déjà dans les établissements. Il va être étendu, grâce à la mobilisation de 1,5 million d’heures supplémentaires. Tous les enfants pourront en bénéficier à raison de trois heures de soutien par semaine en moyenne, après les cours.

  • Dédoublement des classes

20 000 élèves de grande section bénéficieront de classes dédoublées en maternelle dans les réseaux d’éducation prioritaire. En CP et CE1, 300 000 enfants seront également concernés par les classes dédoublées. Pour rappel, ces classes comptent 12 élèves au lieu de 24 et permettent :

  • une meilleure dynamique de la classe : les élèves y sont plus attentifs, plus concentrés, plus efficaces dans leur travail, plus motivés et ils présentent moins de difficultés de comportement, de lecture et d’apprentissage
    • une meilleure identification des besoins des élèves
    • l’amélioration des conditions de travail des professeurs
    • le renforcement des formations et de l’accompagnement des professeurs
  • Garantir à tous les élèves en situation de handicap une solution adaptée

Pour cette rentrée 2020, à l’occasion de la Conférence nationale du handicap, le président de la République a demandé qu’aucun enfant ne soit sans solution. C’est pourquoi, des moyens budgétaires complémentaires inédits ont été attribués à l’ensemble des académies pour assurer l’accompagnement humain des élèves. Ces moyens supplémentaires permettent de recruter dès à présent les AESH ( Accompagnant des élèves en situation de handicap) : 8 000 postes supplémentaires sont créés pour l’année prochaine.

  • 450€ de prime pour les directeurs d’école 

les directeurs d’école, en première ligne de l’école à distance et de la réouverture des établissements, au printemps, vont bénéficier d’un remerciement concret : ils toucheront avant décembre une prime exceptionnelle de 450 euros.

A noter par ailleurs, et comme rappelé par Jean-Michel Blanquer : les négociations quant à la revalorisation de la fiche de paye des professeurs, et particulièrement celle des plus jeunes, entrants dans le métier, ont repris cette semaine au ministère. Le ministre a annoncé une enveloppe de 400 millions d’euros dans le budget de l’Education nationale, et des résultats concrets dès 2021 pour les enseignants.