La semaine passée a été marquée par de nombreuses actualités décisives pour les mois à venir.

Au-delà de la présentation du troisième budget rectificatif pour 2020, qui s’inscrit dans le plan de relance que le gouvernement met en place suite à la crise sanitaire de la COVID-19, nous avons salué en fin de semaine dernière Edouard Philippe, qui a remit sa démission au Président de la République. Ainsi en introduction de cet article et avant de rentrer dans les détails de mes travaux de la semaine passée, je tenais à saluer Edouard Philippe pour sa solidité, sa rigueur et son engagement au service de notre pays. Ce fut un honneur d’être député de la majorité sous son gouvernement. Je lui souhaite le meilleur au Havre et je me réjouis par ailleurs de la nomination de Jean Castex pour lui succéder.

Lundi matin, j’ai pu m’entretenir avec des habitants de ma circonscription sur leurs problématiques quotidiennes et leurs interrogations quant aux mesures qui allaient composer le plan de relance à venir. D’ailleurs dès l’après-midi, le troisème budget rectificatif pour 2020 a commencé à être présenté en séance à l’Assemblée Nationale. Ce troisème budget rectificatif va permettre d’accompagner la reprise progressive de l’activité économique suite à la crise sanitaire de la COVID-19. Ce budget amorce le redémarrage de certains secteurs prioritaires en maintenant et en renforçant les dispositifs d’aide pour les secteurs encore significativement à l’arrêt (tourisme, culture…) et prépare la transition écologique de nos industries de pointe à travers les plans pour l’automobile et l’aéronautique. Voici ci-dessous quelques uns des dispositifs :

  • + 3,3 Md€ pour le chômage partiel soit 31 Md€ depuis le début de la crise
  • + 1,2 Md€ pour le fonds de solidarité, soit 8,4 Md€ depuis le début de la crise. Le fonds de solidarité restera ouvert aux entreprises du tourisme jusqu’à la fin de l’année 2020 et son accès est élargi aux entreprises comptant jusqu’à 20 salariés et réalisant jusqu’à 20 M€ de chiffre d’affaires annuel. Elles pourront recevoir jusqu’à 10 000 € par mois. 
  • + 4 Md€ de mesures d’annulation de charges, notamment destinées aux entreprises des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la culture et de l’événementiel (dans le cadre du plan de soutien de 18 Md€ au tourisme). De même, 500 M€ sont mobilisés pour soutenir la culture.
  • Concernant l’aéronautique : 165 M€ pour soutenir la Recherches & Développement, 200 M€ pour soutenir l’investissement et 100 M€ pour accélérer la commande publique.
  • Pour les plus jeunes : création d’une prime exceptionnelle, complémentaire de la prime destinée aux ménages précaires, pour 800 000 jeunes de moins de 25 ans sans ressources et nous maintenons les bourses sur critères sociaux en juillet.
  • 283 M€ pour mettre en œuvre le programme « vacances apprenantes » afin de financer l’accueil des élèves durant les vacances d’été dans les écoles, les centres de loisirs, les colonies. 86,5 M€ sont spécifiquement prévus pour les quartiers politique de la ville.
  • 200 M€ supplémentaires pour financer la prolongation de la trêve hivernale, l’hébergement d’urgence ainsi que des mesures d’aide à l’achat de produits de première nécessité.
  • Afin d’aider les collectivités territoriales à surmonter l’impact financier de la crise : mobilisation d’une enveloppe globale inédite de 4,5 Md€. Nous assurerons le versement de 2,7 Md€ (dont 2 Md€ dès 2020) d’avance de trésorerie aux départements. Les communes et intercommunalités bénéficieront d’un nouveau prélèvement sur recettes de 750 M€ en 2020.

Les échanges sur ce troisième budget rectificatif se sont poursuivis le reste de la semaine.

Jeudi soir, j’étais présent au conseil municipal de Ville de Clichy-sous-Bois qui a validé lors du budget supplémentaire la gratuité des fournitures scolaires pour la rentrée prochaine en école élémentaire. Il est à noter que j’aurai le plaisir de siéger au sein des conseils d’école des écoles Paul Vaillant Couturier 1 et Chêne Pointu 1 ainsi qu’au conseil d’administration du collège Romain Rolland où je représenterai le territoire Grand Paris Grand Est.

Vendredi, alors en séance à l’Assemblée nationale sur le budget rectificatif, nous avons appris la démission d’Edouard Philippe du Gouvernement. Comme le veulent les règles de fonctionnement de l’Assemblée Nationale, les travaux ont été alors suspendus.

Le soir même, Jean Castex était nommé pour le remplacer comme Premier Ministre. A la fois haut fonctionnaire et grand serviteur de l’Etat,  tout en étant un élu et homme de terrain, une lourde tâche l’attend pour ces deux années à venir et la suite de la gestion de la crise sanitaire et économique. Ayant eu l’occasion de travailler avec lui à l’occasion de la création de l’Agence Nationale du Sport et dans le cadre de ses fonctions de délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, j’ai pu apprécier ses qualités d’écoute et de dialogue et je sais qu’il sera à la hauteur de la tâche qui l’attend.

Samedi, j’ai eu plaisir à être invité à partager un moment convivial avec l’association BAC et son dynamique président Benyoussef Bouzidi  qui œuvre sans relâche auprès des élèves et familles dans le domaine de l’aide scolaire. Lors de ce moment, l’association Arobase ainsi que des jeunes étudiants de l’école Sciences Po ont été mis à l’honneur : merci à eux de lutter contre la fracture numérique en offrant notamment des ordinateurs.