Lundi, la déchèterie de Livry-Gargan, rénovée, réouvrait ses portes en ce début de semaine. Elle est notamment ouverte aux habitants des 6 villes de notre circonscription et est située au 60 rue de Vaujours, même adresse que précédemment. Je me réjouis de cette réouverture car il s’agit d’un service de proximité indispensable pour notre environnement.

Le reste de la journée comme de la semaine a été essentiellement organisée autour de la réforme des Retraites, et ce comme vous pourrez le lire dans la suite de cette publication.

Je ne peux malheureusement pas faire ici la synthèse de tous les points débattus de nombreuses heures, nuit et jour, sur ce sujet pourtant important car il ne s’agissait que d’amendements portant sur la forme du texte et non sur le fond de la réforme. Par exemples : nous avons eu le droit de traiter pendant des heures les amendements de l’opposition voulant mettre dans le texte « annuités » à la place « d’années » et inversement ou encore de déplacer une virgule d’un mot à l’autre.

La réforme que nous portons est un projet majeur pour renouer avec notre modèle social. Alors exceptionnellement, et au-delà des manœuvres d’obstruction du travail parlementaire mises en place par certains collègues de l’opposition, je voulais ici prendre le temps de présenter les avancées majeures pour les travailleurs handicapés et les aidants figurant dans le projet de loi. Ces points ont été confirmés mardi dernier par la Conférence nationale du handicap.

Pour les travailleurs handicapés et les aidants :

1. Ils bénéficieront d’attributions de points de solidarité au titre des années d’activité en tant que travailleurs handicapés afin de compenser les effets sur leur carrière de leur handicap. Le montant de ces points sera conforme à la situation actuelle

2. Ils pourront bénéficier du minimum de pension dès leur départ en retraite : celui-ci sera calculé sur la base d’une durée incluant les points supplémentaires accordés au titre de l’incidence du handicap sur la vie professionnelle.

3. La retraite progressive sera possible pour les travailleurs handicapés dès 55 ans, c’était une proposition de la majorité.

Pour les aidants :

1. Le projet de loi prévoit que des points de retraite pourront être attribués, au titre de la solidarité, pour les congés de proche aidant que ces congés soient indemnisés ou pas. Ainsi, en fonction des accords et conventions de branche ou en entreprises, la période d’attribution pourra aller jusqu’à une année

2. Le Gouvernement a déposé un amendement qui permet à toute personne bénéficiant de la nouvelle allocation journalière du proche aidant de bénéficier des points retraite de solidarité.

3. Mieux soutenir les parents ayant élevé des enfants handicapés dont l’accompagnement nécessite un soutien financier par un complément d’AAEH (allocation d’éducation de l’enfant handicapé) ou de la PCH (prestation de compensation du handicap), avec la création d’une majoration spécifique qui pourra atteindre 5 % et qui ne sera conditionnée à aucune interruption ou réduction d’activité.

Mardi matin j’étais présent à ma permanence de Livry-Gargan pour recevoir des habitants soucieux de comprendre l’actualité locale comme nationale.

L’après-midi et la soirée je suis retourné dans l’hémicyle à l’Assemblée Nationale pour poursuivre les échanges sur les Retraites.

La journée de mercredi a été rythmée par deux séances de commission.

La première a permis d’aborder la question de l’accès aux colonies de vacances. La seconde a lancé l’examen du projet de loi Audiovisuel avec l’audition du ministre de la culture Franck Riester. A travers plusieurs rendez-vous, je me suis impliqué sur différents sujets comme la lutte contre le piratage et la possibilité d’autoriser à titre dérogatoire la publicité pour les événements sportifs sur le service public après 20h pour lui permettre de conserver certains grands événements. La journée et la soirée ont permis d’approfondir le sujet avec le ministre et de poursuivre l’examen de la loi retraite en hémicycle.

Jeudi, en dehors des temps de présence dans l’hémicycle sur le sujet des Retraites, j’ai été heureux de recevoir des élèves du collège Romain Rolland de Clichy-sous-Bois à l’Assemblée Nationale pour leur faire découvrir cette institution. Lors de cette visite, j’ai été touché de revoir parmi les présents, quelques anciens élèves du temps où j’étais professeur et directeur d’école. Comme à chaque fois lorsque je reçois à l’Assemblée Nationale, je me tiens à la disposition des collégiens de Romain Rolland pour poursuivre nos échanges dans leur établissement dans les semaines à venir.

Vendredi j’ai pu me rendre à nouveau à ma permanence de Livry-Gargan pour recevoir des habitants de ma circonscription. L’après-midi et la soirée je suis retourné dans l’hémicyle à l’Assemblée Nationale pour poursuivre les échanges sur les Retraites.

La journée de samedi a été marquée la prise de parole du Premier ministre dans l’hémicycle. Je suis peiné que nous en soyons arrivés là et ce à cause de l’obstruction de masse et de l’absence de débat que nous impose une certaine opposition. Je regrette que le texte sur le projet de loi Retraites n’ait pas pu être débattu sur le fond et qu’il ait fallu arriver à utiliser l’article 49.3 de notre constitution pour mettre fin à une stratégie d’empêchement.

Les discussions vont se poursuivre avec les partenaires sociaux dans le cadre de la conférence de financement, sur les sujets de la pénibilité, du financement et de la gouvernance du système de retraites.

En fin de journée, j’ai assisté à un formidable défilé Culture et Créations qui avait lieu à  Montfermeil. Lancé en 2005, il met en avant des créateurs amateurs. Depuis 10 ans, le parrainage avec LVMH permet, outre le don du tissu, d’organiser des Master class avec les couturiers de cette maison, avec un large partenariat, sans oublier des cours pour apprendre à défiler. En effet, tous les modèles sont amateurs. Cette année, ils ont été coachés par Sonia Rolland. Culture et vivre ensemble, un mariage réussi ! Bravo à eux !