La semaine a commencé par un moment de commémoration. En effet, il y a 75 ans avait lieu la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau. N’oublions pas l’horreur des camps de concentration. Jamais . L’exigence de mémoire et de transmission est plus que jamais d’actualité.

Comme chaque mardi, j’ai participé à différents groupes de travail et réunions à l’Assemblée Nationale :

  • Réunion de groupe des députés de la majorité.
  • réunion avec des représentants de Google France dans le cadre du projet de loi sur la régulation de l’audiovisuel à l’ère du numérique. Nos échanges ont porté notamment sur les points suivants : protection des droits d’auteur, protection de l’enfance sur les plateformes numériques, modalités de référencement des contenus en ligne.
  • Séance de questions au gouvernement

La journée s’est terminée par la projection du film de l’organisation internationale du travail sur la charte sociale Paris 2024 en présence de Bernard Thibault et Tony Estanguet. Des jeux utiles, éco-responsables avec des objectifs sociaux affirmés: une grande première pour un aussi grand projet public. Alors que la loi olympique que nous avons votée spécifie que 10% des heures travaillées devaient être effectuées par des habitants de QPV ou des personnes éloignées de l’emploi, notons des chiffres intéressants. Sur les 120 premiers marchés déjà passés , 60% ont été remportés par des TPE/PME et 20% par des entreprises de l’économie sociale et solidaire.

Une plateforme ESS 2024 a permis d’en référencer plus de 1000 qui s’organisent et se regroupent .

Mercredi j’ai poursuivi les réunions de travail :

  • Temps d’échanges avec Julien Denormandie avec le groupe de travail politique de la ville .
  • Audition de Pierre Mathiot et Ariane Azema sur leur rapport sur la politique territoriale de l’éducation nationale.
  • Présentation par Jean Gracia, président du Comité d’Organisation, des 25èmes  championnats d’Europe d’athlétisme, qui auront lieu 2 semaines après les Jeux Olympiques de Tokyo. L’ambition du Comité d’Organisation est de laisser un héritage fort à l’ensemble de la famille de l’athlétisme français en contribuant à la professionnalisation de ses membres. La dernière édition française remonte à 1938. Le site retenu est le stade de Charlety.
  • Fin de l’examen de loi sur les violences faites aux femmes . Levée du secret médical et désarmement du conjoint violent dont deux réelles avancées.
  • Soirée du CCAF en présence du président de la République et de Gabriel Attal .

Jeudi a été une journée consacrée à des travaux à l’Assemblée Nationale et vendredi j’ai pu me rendre à ma permanence de Livry-Gargan pour recevoir et échanger avec des habitants autour de problématiques locales mais aussi de leurs interrogations à l’échelle nationale. Depuis le début de mon mandat de député, j’ai à cœur de me rendre disponible le plus souvent possible pour les habitants de ma circonscription (Clichy-sous-Bois, Coubron, Livry-Gargan, Montfermeil, Le Raincy, Vaujours). Pour rappel, il vous est possible de prendre rendez-vous par téléphone au 01 41 54 69 48 ou par mail permanence.stephaneteste@gmail.com.

Samedi je me suis rendu à la compétition inter départementale de gymnastique de l’Ufolep qui était organisée pour la première fois par l’association de gymnastique de Montfermeil et qui s’est poursuivie tout au long du week-end au gymnase Tabarly. 300 jeunes gymnastes de Paris, du Val de Marne et de Seine-Saint-Denis étaient au rendez-vous! Merci au président D. Vappereau pour son invitation.

Ensuite, j’ai pu aller au Forum des métiers et de l’orientation organisé par l’association AEFT à Clichy-sous-Bois en collaboration avec l’AEPE association éducative des parents d’élèves active sur la ville. Très intéressante initiative permettant à des étudiants de multiples filières de venir partager leur vécu, faire part de leur expérience et leurs conseils.

L’AEFT est une Association Etudiante Franco-Turque qui a été créée le 25 mars 2002 dans le but de rassembler les étudiants et jeunes diplômés qui ont pour trait commun la double culture.

Enfin et concernant le sujet de la proposition de loi sur le congé deuil enfant.


Le sujet n’est pas de savoir si j’ai voté pour ou contre l’avis de mon groupe à l’assemblée nationale mais plutôt de s’interroger sur le contenu de cette proposition de loi : répond-elle aux besoin de ces familles ? Va t elle assez loin dans sa proposition ?

Pour moi la réponse est claire : non.

Nous devons aller plus loin sur ce sujet. Nous devons arrêter d’empiler loi sur loi et de proposer des textes venant compléter des lois incomplètes

Tout comme les députés de mon groupe, je suis pour que l’on travaille tous ensemble (députés de la majorité et les autres) sur une seule proposition de loi cohérente et réaliste sur ce sujet si sensible
Ne prenons pas cela à la légère et ne nous perdons pas dans une polémique vaine

J’ai voté en faveur de l’allongement et contre mon groupe . Même si cette proposition est insuffisante car cela doit passer par de la solidarité nationale et pas seulement par une participation financière des entreprises. Je me réjouis de la déclaration du Président de la République qui souhaite améliorer en profondeur ce texte . De mon côté je défends que ce terrible congé de deuil soit pris en charge par la sécurité sociale comme peut l’être le congé maternité . Rappelons que 4500 mineurs décèdent chaque année .