Comme chaque lundi, j’ ai recu à ma permanence des habitants de ma circonscription. Nombreux sont celles et ceux à m’interpeller par écrit ou par oral pour m’interroger sur la réforme des retraites. Entre fakenews et annonces des uns et des autres, il est souvent difficile de s’y retrouver. Dans ce contexte, et au lendemain du discours du Premier Ministre, j’ai pris le temps avec cet article de revenir sur les éléments annoncés et ainsi je l’espère, répondre à certaines de vos interrogations et inquiétudes :

En fin de journée, je me suis rendu à l’Assemblée Nationale, où je présentais en hémicycle un premier amendement relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. L’objet de cet amendement met l’accent sur le caractère essentiel dans la réussite de la transition énergétique du niveau d’information apportée aux consommateurs, et plus particulièrement sur l’indice de réparabilité. L’amendement que j’ai porté vise à rendre visible à l’achat l’indice de réparabilité pour le consommateur en toute situation, afin d’éviter que l’information soit déportée en ligne. En effet, la dématérialisation de l’information relative à l’indice de réparabilité reviendrait à la rendre parfois inaccessible au consommateur. Si celui-ci est dématérialisé, c’est-à-dire, accessible uniquement par internet, il ne s’adressera plus qu’à une part restreinte de consommateurs. Aujourd’hui, en France, 16% de la population n’est pas connectée – soit 10 millions de personnes.

Au-delà de cet amendement, je reviens via l’article ci-dessous sur les changements au quotidien relatifs à la loi anti-gaspillage :

Toujours à l’Assemblée Nationale, mardi j’ai assisté et participé à différents travaux et réunions de groupe :

  • Réunion de groupe lors de laquelle nous avons pu échanger avec le Premier Ministre, Agnès Buzyn, Marc Fesneau et Jean Paul Delevoye sur le sujet de la réforme des retraites avant les annonces faites
  • Commission interne culture et éducation lors de laquelle nous avons reçu le ministre Jean-Michel Blanquer
  • Séance de questions au gouvernement
  • Séance nocturne en hémicycle sur le suivi de la loi contre le gaspillage et l’économie circulaire

Mercredi a été également une journée à l’Assemblée Nationale :

  • Audition de syndicats dans le cadre de la réflexion menée sur la direction d’école
  • Déjeuner de travail pour aborder les questions de sécurité des futurs JOP
  • Poursuite de l’examen de loi contre le gaspillage et l’économie circulaire en après-mandat séance nocture, entrecoupée par des échanges avec le 1er ministre

Jeudi, à l’invitation de Coubron Environnement, j’ai participé à une réunion sur la problématique de la casse automobile située en bordure de la forêt de Bondy. Cette installation génère des pollutions et nuisances qui ne cessent de s’aggraver. Aux côtés du maire Ludovic Toro, et en total soutien au collectif de riverains, j’ai écrit au préfet à ce sujet pour qu’il nous éclaire sur les suites de son arrêté pris en octobre dernier. Ensemble demeurons vigilants et déterminés

Vendredi, j’ai regagné ma permanence pour recevoir et échanger avec des habitants très inquiets sur le mouvement social qui touche notre pays et impacte d’autant plus fort les habitants de nos villes dont beaucoup travaillent ou étudient à Paris et sont contraints dans leurs déplacements.

La fin de journée a, quant à elle, été placée sous le signe des marchés de Noël. Tout d’abord à l’école maternelle Jean Macé à Clichy-sous-Bois puis au Parc Lefèvre pour celui organisé par la ville de Livry-Gargan. La soirée s’est poursuivie par le conseil municipal de Ville de Clichy-sous-Bois devant un nombreux public pour évoquer notamment les orientations budgétaires 2020.

Enfin, la journée s’est terminée par une séance nocturne lors de laquelle j’ai pu faire adopter un amendement à la loi contre le gaspillage. Désormais l’Objectif de réduction de la consommation de plastiques à usage unique et de la production de déchets sera inscrit dans le code de la commande publique.

Samedi, j’ai été honoré et ému d’assister à l’inauguration du tram T4, si longtemps attendue. Cette inauguration restera une journée historique pour Ville de Clichy-sous-Bois et Ville de Montfermeil fruit d’une longue lutte des maires Olivier Klein et Xavier Lemoine, des élus locaux et des habitants avec une pensée toute particulière pour Claude Dilain. Le désenclavement est une pièce essentielle du puzzle du renouveau et développement de ce secteur !

Dimanche, je me suis rendu au stade Thierry Roland de Coubon pour encourager l’équipe des U18 à l’occasion de leur match de championnat contre Gournay sur Marne