La semaine a tristement commencé par l’horrible attaque perpétrée à la mosquée de Bayonne. A cette occasion j’ai immédiatement transmis mes pensées aux blessés et à la communauté musulmane. Le soir même nous apprenions, soulagés, que l’auteur des coups de feu avait été arrêté.

Au-delà cette terrible attaque, la journée de lundi ne s’est pas déroulée comme habituellement en circonscription mais à l’Assemblée Nationale :

  • Matinée au Ministère des Sports dans le cadre de la réunion plénière de l’Instance nationale du Supportérisme (INS) où je représentais l’Assemblée Nationale, en présence de la ministre des sports Roxana Maracineanu, de Laurent Nunez, secrétaire d’état auprès du ministre de l’intérieur et de Nathalie Biy de la Tour, présidente de Première Ligue. De nombreux sujets ont été travaillés :
    • prévention des discriminations
    • déplacement des supporters
    • accueil des spectateurs handicapés
    • bilan expérimentation « tribunes debout »
    • engins pyrotechniques
  • Après-midi et soirée : examen en hémicycle du budget de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Mardi, le budget 2020 de la Sécurité Sociale a été adopté. Retours sur les détails des avancées sociales inédites qu’il prévoit :

  • Récompenser le travail :
    • Poursuivre l’exonération de cotisations sociales sur les heures supplémentaires
    • Reconduire la prime exceptionnelle
  • Renforcer le pouvoir d’achat :
    • 12 millions de retraités bénéficieront d’une revalorisation de leur pension de base qui sera de nouveau réindexée sur l’inflation et qui sera étendue aux titulaires de petites pensions d’invalidité et également aux petites retraites
  • Lutter contre la perte d’autonomie :
    • Ouverture dès 2020 d’un congé indemnisé pour les proches aidants
    • Soutien aux EHPAD
    • Modernisation des services d’aide à domicile
    • Prise en charge médicale des personnes âgées
  • Lutter contre l’assignation sociale à résidence :
    • Priorité au soutien à la petite enfance
    • Création du service public de versement des pensions alimentaires
  • Mieux prendre en compte les parcours de vie :
    • Fluidité de parcours des patients entre plusieurs professionnels
    • Forfait pour un parcours global post-cancer
    • Prise en charge intégrale des frais liés à la contraception pour l’ensemble des mineures
    • Lutte contre les pénuries de médicaments

La journée de mardi s’est achevée par une séance nocturne dédiée aux crédits alloués à la mission enseignement qui est en augmentation depuis 2017 (+44%) :

  • Maternelle & Elémentaire prioritaires
  • Insertion pro, préparation des parcours des jeunes
  • Reconnaissance du métier de professeur

Mercredi j’ai assisté à l’audition des ministres Raxona Maracineanu et Gabriel Attal sur les budgets consacrés au sport, la jeunesse et la vie associative. Il est à noter : en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, le budget sport est en hausse. Je l’ai notamment interrogé sur la nature des travaux prévus au Stade de France en vue des Jeux.

Jeudi matin, j’étais invité à assister aux annonces faites par le Premier Ministre et son gouvernement concernant notre département. En effet, pour répondre aux difficultés persistantes que connaît la Seine-Saint-Denis, Edouard Philippe a lancé un plan d’action de transformation du département accompagné d’un investissement massif de l’État ces dix prochaines années. Six membres du Gouvernement étaient également présents à cette occasion : Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ainsi que Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement.

Retours sur les volets présentés pour renforcer la place de l’État chez nous :

  • Attractivité : mise en place d’une prime de fidélisation de 10 000 € pour les agents des services publics de l’État en Seine-Saint-Denis, priorité accordée aux agents travaillant en Seine-Saint-Denis pour bénéficier de la bourse au logement des agents de l’État, etc.
  • Sécurité : affectation de 100 officiers de police judiciaire (OPJ) supplémentaires sur deux ans (50 par an) dans le département, création à Saint-Ouen et à la Courneuve de deux quartiers de reconquête républicaine (QRR) qui donneront lieu à la création de 50 postes de policiers supplémentaires mi-2020, etc.
  • Éducation : mise en place d’un dispositif de pré-recrutement (contrats de préprofessionnalisation) en Seine-Saint-Denis bénéficiant à 500 étudiants par an à horizon de trois ans, extension à tout le département du dispositif « le choix de l’école » qui accompagne les jeunes diplômés sortant de grandes écoles vers l’enseignement et les collèges de l’éducation prioritaire de la Seine-Saint-Denis, etc.
  • Santé : aide à l’installation des médecins dans le département en prenant en charge jusqu’à 100% de leur investissement, restructuration du site du groupement hospitalier intercommunal (GHI) le Raincy-Montfermeil, modernisation des urgences hospitalières de Montreuil, de Montfermeil et d’Aulnay pour améliorer l’accueil des patients d’ici à 2024, etc.
  • Justice : création de 35 postes de greffiers et pérennisation de 12 postes de magistrats supplémentaires dans les juridictions. Cela représente une augmentation de 15% des effectifs de greffiers, réalisation du projet d’extension du Tribunal de grande instance de Bobigny d’ici à 2026

Notre département hors norme mérite une méthode et un travail inédits. Je me réjouis donc des annonces faites. Reste désormais à effectuer le suivi de ce plan, à intervalles réguliers, pour s’assurer de sa bonne mise en œuvre, avec des indicateurs à construire. Ce sera le travail des parlementaires et j’y prendrai toute ma part.

La journée de jeudi s’est poursuivie par ma présence à l’Assemblée Nationale autour des missions budgétaires et notamment sur le volet culture.

Vendredi, comme lors de chaque 1er novembre, j’étais présent aux commémorations et fleurissements organisés à Clichy-sous-Bois pour honorer les tombes des clichois morts pour la France ainsi que celles de personnalités de la ville… avec toujours une pensée particulière à la mémoire de Claude Dilain et Gilbert Klein.

Enfin cette semaine s’est terminée par une note festive grâce à la très belle soirée organisée par Benyoussef Bouzidi et son association BAC (Bonheur d’Apprendre et de Créer) qui œuvre auprès des collégiens et lutte contre le décrochage scolaire. BAC sera un partenaire important du dispositif des Cités Éducatives. Transmettre, aider, accompagner, apprendre: de très belles actions de terrain!