La semaine dernière a commencé par une habituelle journée à ma permanence où j’ai pu rencontrer des habitants des villes de ma circonscription pour :

  • échanger avec eux sur leurs problématiques du quotidien
  • évoquer les sujets nationaux que nous traitons en ce moment à l’Assemblée Nationale notamment au travers du Projet de Loi de Finances 2020

La journée de mardi a, quant à elle, commencé par ma présence au Google Impact Challenge lors duquel j’ai pu assister à une présentation de 10 initiatives locales pour que le numérique soit enfin à la portée de tous.

Pour rappel :

  • 17% des français n’ont pas accès au numérique
  • 90% des emplois nécessitent des compétences numériques de base
  • seulement 31% des personnes peu qualifiées ont un niveau suffisant de compétences numériques pour obtenir un travail
  • 500 000 personnes en situation de handicap sont sans emploi par manque de formation adaptée sur les sujets du numérique

Il est donc important aujourd’hui de leur permettre d’accéder au numérique et c’est la raison pour laquelle Google a développé deux choses :

  • développement et mise en place d’ateliers physiques Google sur tout le territoire pour former, accompagner tous les jours ceux qui ont besoin d’aide pour aller sur le chemin du numérique
  • promouvoir et encourager les associations œuvrant sur le sujet de l’accès au numérique en les mettant en lumière via le Google Impact Challenge (en collaboration avec La Ruche et French Impact)

Ma présence à cet événement était pour moi très émouvante car parmi les finalistes était présente une de mes anciennes élèves, devenue aujourd’hui une femme engagée de Clichy-sous-Bois : Monia Christelle Maganda. En recevant le prix spécial du jury remis par Marlène Schiappa, Monia participe à faire rayonner nos quartiers au-delà de nos frontières ! Bravo à elle !

La journée de mardi s’est ensuite poursuivie à l’Assemblée Nationale :

  • Commission Culture et Education dont je suis le vice-président
  • Séance de Questions au Gouvernement
  • Vote et adoption du Projet de Loi de Finances 2020. Plusieurs mesures phares y figurent. La première d’entre elle est la baisse de l’impôt sur le revenu pour près de 17 millions de ménages concernés par la première tranche d’imposition. Le niveau d’imposition va en effet passer de 14% à 11%. Le gain escompté en moyenne serait de quelques 350€ par an par foyer. Autre mesure très attendue : la suppression totale de la taxe d’habitation. En 2020, 80% des ménages qui en sont redevables en seront exonérés, et les 20% restants verront son niveau diminuer entre 2021 et 2023.

Mercredi, j’étais présent au Salon des Maires et des Collectivités Locales

A cette occasion ont été dévoilés par Paris 2024 les noms des premières villes labellisées « Terre de Jeux 2024 ». Deux villes de notre circonscription figurent sur cette liste : Livry-Gargan et Clichy-sous-Bois. Je m’en félicite car il est important que notre territoire soit acteur de cet événement planétaire et que les habitants y soient pleinement associés.

Pour rappel, le label Terre de Jeux 2024 s’adresse à toutes les collectivités territoriales et aux structures sportives. Pensé en étroite concertation avec les acteurs locaux, ce label va permettre à chacun de contribuer, à son échelle, à trois grands objectifs :

  • la célébration : pour faire vivre à tous les émotions des Jeux
  • l’héritage : pour changer le quotidien des Français grâce au sport
  • l’engagement : pour que l’aventure olympique et paralympique profite au plus grand nombre

Le label « Terre de Jeux 2024 » entend ainsi fédérer une communauté d’acteurs locaux convaincus que le sport change les vies. En son sein, chacun pourra s’enrichir des expériences de l’ensemble du réseau, révéler le meilleur de son territoire, et donner de la visibilité aux actions et aux projets de sa collectivité. Les collectivités labellisées s’engagent également à développer des actions pour promouvoir le sport et les Jeux auprès de leurs habitants, dans le respect de la Charte Olympique et de la charte éthique de Paris 2024.