J’ai appris, et j’en suis heureux, que dans notre circonscription, la ville de Clichy-sous-Bois figure parmi les 80 territoires éligibles au label « cités éducatives », dont la liste vient d’être dévoilée par Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale, et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement.

Ce projet, destiné à améliorer la prise en charge scolaire et périscolaire des enfants, initialement proposé dans le « plan Borloo » de 2018, commence donc à prendre forme. 

Ce programme innovant vise à donner au levier éducatif toute sa force, en particulier dans les plus grands quartiers jeunes et à faible mixité. Comme l’a rappelé le Président de la République, l’enjeu est de lutter plus efficacement contre la ségrégation urbaine et sociale, de rétablir l’égalité des chances pour chaque enfant et d’appuyer les parcours d’émancipation des jeunes.

L’objectif fixé au programme est de soutenir les dynamiques territoriales de coopération éducative dans plusieurs territoires, fortement mobilisés autour de cette grande cause. Il s’agit d’organiser autour de l’école une alliance de tous les acteurs éducatifs pour mieux accompagner les enfants et les jeunes vers la réussite, depuis le plus jeune âge et jusqu’à l’insertion professionnelle, dans tous les temps et espaces, en lien avec la famille et la communauté de vie.

Au final, 80 territoires ont été retenus en fonction de critères objectifs d’ampleur du défi éducatif (grande taille du quartier, présence de plusieurs REP dont au moins un REP+, programme national de renouvellement urbain, enjeu marqué de sécurité) et de la mobilisation potentielle des acteurs locaux, au premier rang desquels la commune. La volonté des communes, avec l’appui notamment de leur intercommunalité, dans l’esprit du « Pacte de Dijon », sera en effet essentielle pour faire réussir un tel programme, qui nécessite des moyens renforcés, un partenariat très large et une coordination accrue autour d’objectifs ambitieux.

Désormais, ce sont aux maires des communes concernées de piloter l’élaboration, avant le 30 juin, d’un dossier de candidature au label d’excellence de « cité éducative », avec l’accompagnement de l’Etat, fortement mobilisé dans ce projet, au titre de l’éducation prioritaire, de la politique de la ville, du renouvellement urbain, ou encore de la stratégie de lutte contre la pauvreté. J’ai toute confiance en Olivier Klein et son équipe pour élaborer un projet de qualité au service des Clichoises et des Clichois.