Hier soir, j’ai interrogé le Gouvernement, dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale, dans le cadre du débat sur le rôle et l’action de l’Etat en Seine-Saint-Denis. 

Comme cela a pu être rappelé dans les nombreuses interventions, le Gouvernement a lancé plusieurs dispositifs dans notre département pour réparer 40 années de sous-investissements voire d’échecs. Le premier Ministre a par ailleurs annoncé la création de 5 groupes de travail autour des principales thématiques (santé, justice, sécurité, éducation, attractivité des postes pour les agents publics), pour dynamiser la Seine-Saint-Denis et rattraper les nombreux retards.

J’ai rappelé, au cours de mon intervention, que l’un des problèmes dont souffre la Seine-Saint-Denis est le manque d’attractivité. C’est pourquoi, il me semble indispensable d’accentuer et d’accélérer le déploiement des plans du Gouvernement et de réfléchir à la mise en place de dispositifs spécifiques pour inciter les fonctionnaires à s’impliquer dans la durée dans le département semble être une solution.

La question des transports revêt également un caractère central. Le respect du calendrier du Grand Paris Express, levier de mobilité et d’emploi, est donc plus que vital.

Retrouvez ci-dessous la vidéo de mon intervention et la réponse du Ministre Julien Denormandie :